Somewhere ... The World of Lands

Gallery Thumb Gallery Thumb Gallery Thumb Gallery Thumb
Informations sur le projet

Somewhere ...

Un voyage dans l'envers du décor, une autre dimension de notre proximité, qui révèle un autre visage, plus subtil, dans le sensible, l'invisible. Comme si tout existait déjà mais qu'il fallait, comme Alice, passer de l'autre côté du miroir pour appréhender notre univers.

Somewhere ... The World of Lands

Le Monde des Terres : Un des mondes de Somewhere ...

Commence le territoire
Malgré leur fréquentation régulière, certains lieux me laissent une empreinte différente selon le moment ; une conjonction propice me garde, un temps, à la frange de cette frontière délicate entre des espaces connus, inconnus ou reconnus, rythmés par les battements du cœur, du temps et de la vie autour.

Vient la mémoire
Des réminiscences de l’enfance, des vécus puissants, des peurs apaisées, des fantasmes lumineux déclenchent un flottement, une vague viscérale.

Puis l’intime
Il s’étire et me laisse bâtir cette évocation particulière, me laisse capter ces palpitations qui vont chevaucher, le temps d’une méditation, vers la projection finale.
 
Tout est toujours liés, tout est toujours là ; une recherche prospective du sens et du lien entre mon environnement extérieur et mon environnement intérieur, à travers des représentations qui projettent mon regard dans un abime.

« Somewhere … », 2017, Polyscopie© couleur, « work in progress » comprenant actuellement 100 photographies regroupées en 4 Mondes « The World of Lands », « The World of Seas », « The World of Shelters » et « The World of Trees », formats et supports variables.
 


Somewhere ...

A trip behind the scenes, another dimension of our proximity, which reveals another visage, more subtle, in the sensitive, the invisible. As if everything already existed but that it was essential, like Alice, to go through the mirror to perceive our universe.

Somewhere ... The World of Lands

The World of Lands : One of Somewhere...'s worlds

Begins the territory
Despite their regular frequentation, some places leave a different imprint depending on the moment; a favourable conjunction keeps me, for a while, at the edge of this delicate border between known, unknown or recognized spaces, punctuated by the beats of the heart, time and life around.

Comes the memories
Reminiscences of childhood, powerful experiences, soothed fears, luminous phantasms trigger a floating, visceral wave.

Then the intimate
It stretches out and lets me build this particular evocation, lets me capture these palpitations that will overlap, for the time of a meditation, towards the final projection.
 
Everything is always linked, everything is always there; a prospective search for the meaning and the link between my external environment and my internal environment, through representations that project my gaze into an abyss.

"Somewhere...", 2017, Polyscopie© colour, "work in progress" currently comprising 100 photographs grouped into 4 Worlds "The World of Lands", "The World of Seas", "The World of Shelters" and "The World of Trees", variable formats and supports 

 


  • Tirage en Digigraphie sur papier Fine Art               
  • Impression directe sur Altuglass (impression UV)
    avec dos blanc

Conditions dans la rubrique  A propos


©Polyscopie ©Eric Toulot
 

  • CatégoriesPolyscopie
  • Date2018-03-16

Projets liés